SMMAR

Chargement de la page

ACTUALITÉS

Ca chauffe, partageons l'eau

26-04-2017

image
Ça chauffe, partageons l’eau !

Film d’animation sur le partage de l’eau et le Plan de Gestion de la Ressource en Eau.

Rivières à sec l’été, arrêtés sécheresse, arrêts d’exploitation... L’eau des rivières et des nappes n’est pas inépuisable. Pour éviter les crises, anticipons. Chacun doit participer

LIRE LA SUITE >

Validation définitive du projet de SAGE de la BVA

28-03-2017

image
Validation définitive du projet de SAGE de la Basse Vallée de l’Aude

Depuis 2010, la Commission Locale de l’Eau (CLE) du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la Basse Vallée de l’Aude a entamé une phase d’actualisation du premier SAGE validé en 2005. Suite à un travail important de concertation entre les différ

LIRE LA SUITE >

ZONES HUMIDES, ZONES UTILES...

28-03-2017

image
ZONES HUMIDES, ZONES UTILES, un document de l’Agence de l’Eau
 
Les zones humides sont des milieux où l’eau transite systématiquement avant de rejoindre les cours d’eau et/ou les nappes souterraines. Cette position d’interface leur permet de rendre de nombreux services : atténuer les crues, soutenir les étiages, favoriser l’infiltration ve

LIRE LA SUITE >

Effacement du gué de Pujol, Berre, Portel-des-Corbières

08-03-2017

image
Le syndicat du bassin de la Berre et du Rieu, a fait réalisé, début mars, l'effacement du gué de Pujol. Conformément aux recommandations de la mission d'expertise du ministère de l'environnement et de l'étude sur le transport solide, l'ouvrage, obstacle à l'écoulement solide, devait être enlevé du lit. Cette opération permettra un transfert des matériaux vers l'aval de façon homogèn

LIRE LA SUITE >

Le SAGE Fresquel soumis à enquête publique

02-02-2017

image
Le SAGE Fresquel soumis à enquête publique

Avant son approbation par la CLE, le SAGE Fresquel va être soumis à enquête publique. Celle-ci se déroulera du 27 février au 28 mars 2017. Un commissaire enquêteur effectuera des permanences dans les mairies de Castelnaudary, Saissac et Pennautier.

Du fait de l’application de la directive dite "

LIRE LA SUITE >